CommunisteS 

   Lien d'échanges, de communications, édité par des militant(e)s du parti communiste français      

   

 

  

        Ce que nous sommes.....                                                                                                   Dernière mise à jour : 09/12/2016

 

 

Loi du 9 novembre 1905: séparation des Eglises et de l'Etat

Elle est l’accomplissement du vœu de Victor Hugo invoquant à l’Assemblée nationale, le 15 janvier 1850,

"cette antique et salutaire séparation de l’Église et de l’État qui était l’utopie de nos pères. […] l’État chez lui et l’Église chez elle."

 

Pour le respect de la laïcité

C’est peu de dire que la laïcité va mal : malmenée, manipulée, vilipendée, on n’ose plus s’affirmer laïque par peur des amalgames et des contresens. Principe de paix, elle serait devenue sujet de discorde. Principe d’unité par-delà les différences, on lui assigne des fins identitaires.

L’extrême-droite, de tradition pourtant anti-laïque depuis toujours, veut s’approprier le mot pour mieux distiller son venin xénophobe. Hier les juifs, les arabes, aujourd’hui les musulmans. On ne peut se réclamer de la laïcité, quand on condamne les prières de rue, quand elles se font aux abords des mosquées, mais qu’on les soutient quand il s’agit de l’église Sainte Rita. On n’est pas laïque, quand on se fait le porte-parole des discours les plus réactionnaires du Vatican en appelant à la suppression du Planning familial.

Non, l’Islam ne serait pas par nature plus hermétique aujourd’hui à la laïcité que ne l’était le culte catholique en 1905. La laïcité n’a pas à s’adapter à une religion, de même qu’aucun croyant ne peut réclamer de droits particuliers. La République est séparée des religions, elle n’a pas à organiser les cultes.

Nous, militants laïques, par-delà parfois des divergences d’analyse, en appelons à la constitution d’un front commun autour des fondements de la laïcité républicaine, telle que définie par la loi de 1905. Être laïque, c’est reconnaître que l’État assure en même temps la liberté de conscience - croyant et non croyant - et le libre exercice des cultes. Être laïque, c’est affirmer que l’État ne doit reconnaître, salarier ou subventionner aucun culte. Par conséquent la République ne tranche pas parmi les cultes plus ou moins respectables : elle demeure indifférente dans la seule limite du respect de l’ordre public et des lois communes.

Ses Elus et représentants doivent conserver cette neutralité dans leurs fonctions. La République ne juge personne selon ses croyances ou appartenances présumées. Elle accorde à l’Ecole publique la noble mission d’instruire les enfants : c’est par conséquent à elle que l’État doit accorder les fonds nécessaires aux défis que porte l’Ecole aujourd’hui.

Nous, militants de la cause laïque, appelons à la plus grande vigilance contre toute tentative de détourner la laïcité de ses objectifs. En cette date anniversaire de la loi de 1905, nous en appelons au respect plein et entier  de ses principes fondateurs. La laïcité organise l’espace public et donne sens à la citoyenneté républicaine qui garantit la démocratie. Ce n’est ni une police de la pensée, ni une option philosophique parmi d’autres valeurs particulières.

La loi de 1905 est une loi de liberté qui permet toutes les autres libertés. Elle doit donc être préservée.

 

Pour soutenir cet Appel des Laïques, http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2016N49240

 

Sans la fraude fiscale des plus riches, il n'y aurait pas de déficit public en France !

déficit : 72 milliards      fraude fiscale : 80 milliards

 

Affaire Air France : la CGT dénonce sans réserve la décision inique du Tribunal de Bobigny.

Communiqué commun de la Confédération CGT, de la Fédération CGT Transports et du Syndicat CGT Air France

Le jugement concernant les salariés d’Air France vient de tomber. 3 camarades viennent d’être condamnés à des peines allant de 3 à 4 mois de prison avec sursis et des amendes concernant les accusations de violence.

Un camarade a été partiellement relaxé, l’autre totalement. Des amendes ont également été infligées à 11 autres camarades concernant des accusations de dégradations.

Dans le même dossier et alors même que l’inspection du travail avait invalidé le licenciement de Vincent Martinez, représentant du personnel, c’est la Ministre du travail elle-même qui a entériné son licenciement démontrant le

caractère politique du dossier.

Le seul objectif est de faire baisser la tête aux salariés, pour les empêcher de défendre leur travail, en résistant aux mauvais coups des directions d’entreprise.

Le message envoyé est clair : liberté d’action pour les actionnaires pour détruire l’emploi et nourrir la finance ! La violence est bien dans ce camp-là.

Nul doute que les salariés ne se laisseront pas intimider.

La CGT continuera de porter ses propositions pour préserver l’emploi et en créer de nouveaux. Nous revendiquons notamment des droits nouveaux pour les salariés, afin qu’ils puissent intervenir directement sur les stratégies des entreprises.

La CGT sera toujours au cœur de la lutte pour les droits et libertés de tous les salariés. Dans cet objectif, la CGT se réserve tous droits d’attaquer cette décision de justice inique et politique.

Le parlement slovène a inscrit le droit à l'eau potable dans sa Constitution, insistant sur le fait que cette ressource ne peut être privatisée, une première au sein de l'Union européenne

Adopté à l'unanimité des votants, l'amendement constitutionnel stipule que "chacun a le droit à l'eau potable", et que celle-ci n'est "pas une marchandise".

"L'approvisionnement en eau de la population est assurée par l'Etat via les collectivités locales, directement et de façon non-lucrative", précise ce texte. "Les ressources en eau sont un bien public géré par l'Etat. Elles sont destinées en premier lieu à assurer l'approvisionnement durable en eau potable de la population, et ne sont à ce titre pas une marchandise", souligne-t-il également.

Lancée par le milieu associatif, l'initiative avait été endossée notamment par le gouvernement de centre-gauche du Premier ministre Miro Cerar.

L'eau slovène de plus en plus convoitée à l'avenir.

Avant le vote, ce dernier avait appelé les députés à offrir à "l'or liquide du 21e siècle le plus haut niveau de protection légale", l'eau étant appelée, selon lui, à devenir un bien "de plus en plus convoité à l'avenir".

En particulier, "l'eau slovène est de très bonne qualité et en raison de sa valeur elle aiguisera certainement les appétits de pays étrangers et de sociétés internationales", a prévenu le chef de gouvernement de ce petit pays alpin de 2 millions d'habitants.

En 2014, l'Union européenne a accepté d'exclure "l'approvisionnement en eau et la gestion des ressources hydriques" des règles régissant le marché intérieur européen.

Selon le Rapport mondial permanent en ligne sur le droit à l'eau (Ramprede), seuls 15 Etats dans le monde avaient jusqu'alors inscrit le droit à l'eau potable dans leur Constitution, dont "aucun pays européen".

¡HASTA LA VICTORIA SIEMPRE, FIDEL!

Mon ami et confident est mort.

Pour moi Fidel fut, est et sera éternel, l’unique, le plus grand.

Je suis triste parce que le monde perd le plus sage d’entre nous.

Ce n’est pas n’importe qui celui qui a fait tomber avec une vingtaine d’hommes une dictature, défiant l’Empire nord-américain.

Ce n’est pas n’importe qui celui qui a éliminé l’analphabétisme en un an.

Ce n’est pas n’importe qui celui qui a fait baisser la mortalité infantile de 42 % à 4 %.

Ce n’est pas n’importe qui celui qui a formé plus de 130 000 médecins, garantissant 1 médecin pour 130 habitants, le meilleur indice au monde.

Ce n’est pas n’importe qui celui qui a réussi à être l’unique nation latino-américaine sans dénutrition infantile.

Ce n’est pas n’importe qui celui qui a réussi à être l’unique pays latino-américain sans problème de drogue.

Ce n’est pas n’importe qui celui qui a réussi 100 % de scolarisation.

Ce n’est pas n’importe qui celui qui peut circuler dans son pays sans voir un seul enfant dormant dans la rue.

Ce n’est pas n’importe qui celui qui a réussi à ce que la population ait une espérance de vie de 79 ans.

Ce n’est pas n’importe qui celui qui a réussi 100 % de scolarisation.

Ce n’est pas n’importe qui celui qui crée des vaccins contre le cancer.

Ce n’est pas n’importe qui celui qui a réussi à être l’unique pays qui a éradiqué la transmission mère-enfant du VIH.

Ce n’est pas n’importe qui celui qui a survécu à plus de 600 attentats contre sa vie et à 11 présidents nord-américains.

Ce n’est pas n’importe qui celui qui a survécu à 50 ans de blocus et de guerre économique.

Aimé par des millions, incompris par autant d’autres, ce que personne ne peut faire, c’est l’ignorer.

Repose en paix, Fidel Castro.  Diego Armando Maradona

 

Publications

CommunisteS n°30

Galeano, autres livres, extraits.

Oulianov

Images

Affiches du collectif

Archives

Suite...

 Communistes

Candidature (22/11)

Tous unis ? (12/11)

PCF "Cul de Sac" (7/10)

Suite...

International

Trump (14/11)

ONU (31/10)

Suite...

Actualité sociale

Suite...

Liens

Faire Vivre le PCF

PCF

Rouge Midi

La Polex

Communiste du Rhône

Réveil Communiste

Communistes d'Arcachon


 

 Pour nous contacter : collectif.pcf17@wanadoo.fr